outils artisans

Les outils des artisans

Dans cet article nous allons essayer de vous lister les outils utilisés par les artisans en fonction de leur profession.

Outils du maçon

La majorité des maçons d’aujourd’hui ne se contentent plus du strict minimum en matière de matériel et d’équipement. Cependant, les équipements qui font un bon maçon restent évidemment:

La bétonneuse ou bétonnière
Différentes gammes sont proposées selon la fréquence d’utilisation de votre bétonneuse. Sachez que dans tous les cas, il est indispensable de bien nettoyer après chaque toupie de béton préparée sa bétonneuse en versant un seau d’eau et en la laissant tourner.
Pour des petits travaux, les modèles de 100 à 150l suffisent, sinon louez une bétonneuse de 250l (certains modèles sont à moteur à essence).

La brouette
C’est l’épaisseur de la tôle qui fait souvent varier le prix d’une brouette sans compter que des options comme les modèles inoxydables peuvent faire varier la facture mais sont plaisantes à l’usage.

La truelle
Elles peuvent être carrées, rondes ou dîtes en « langue de chat ». Leur manche doit être de bonne qualité et ne pas se désolidariser au moindre choc.

Burins et massette
Utiles notamment au début d’un chantier, c’est-à-dire au moment de la démolition.

Taloche de plâtrier ou de maçon (plus grande)
Il s’agit d’un outil utilisé pour faire reposer une «gâchée» avant de l’appliquer à la truelle.

Auge ou «gamate»
Récipient en caoutchouc utilisé pour préparer les enduits, plâtres…

Seau de maçon
En caoutchouc également il s’agit évidemment d’un «incontournable».

Règle de plâtrier
D’une longueur de 2m, elle est utilisée en maçonnerie, plâtrerie.

Outils du plombier

L’équipement du plombier est lui aussi incompressible. Il se compose au minimum des éléments suivants:

Le coupe-tube:
Les tubes en cuivre se coupent généralement à l’aide d’un petit outil appelé «coupe tube». Il se visse autour du tube, puis en le tournant autour, il permet de sectionner de manière franche le cuivre.

Le Chalumeau:
Utilisé sur une bouteille de butane ou propane, le chalumeau permet de souder les tubes de cuivre préalablement nettoyés à la toile émeri. Utiliser du fil de soudure pour cette opération.

La célèbre Clé anglaise:
Elle est utilisée pour visser et dévisser des boulons par exemple.

La Cintreuse
Utilisée pour couder à un angle choisi les tubes de cuivre. Il existe une taille de cintreuse par diamètre de tube de cuivre. Attention, il existe 2 modèles de cintreuse, l’une pour cintrer les tubes ordinaires, l’autre pour cintrer les tubes recuits (ceux vendus en rouleaux).

La Ventouse
Il s’agit de l’instrument le plus communément utilisé pour déboucher les WC.

Le Furet
Il s’agit d’un appareil qui introduit un câble dans le conduit à déboucher (en PVC, plomb…).

Les outils électroportatifs

Il se compose d’un nombre très important d’appareils. Les plus connus sont:

La perceuse à fil
Très utile, du simple bricolage à la rénovation plus lourde, il s’agit d’un achat incontournable.
Les premiers prix sont très abordables, mais certaines options sont tout de même appréciables. Surveillez, suivant l’utilisation que vous allez en faire, la puissance bien sûr, puis l’existence par exemple d’un mandrin sans clé qui permet de changer très rapidement de mèche.

Les mèches
Selon la surface à percer, il existe différents types de mèches. Les mèches métal percent les métaux mais aussi le bois. Les mèches à bois ont une extrémité pointue facilitant leur positionnement Les mèches à pierre et à béton ont une pastille de carbure de tungstène de quelques mm d’épaisseur. Pour le perçage des métaux, utiliser un pointeau pour que le forêt ne glisse pas sur la surface au début du perçage.
Pour percer des trous de gros diamètre dans des cloisons ou des panneaux, il faut adapter un embout dit à «cloche».

La perceuse-visseuse sans fil
Très agréable car adapté à la majeur partie des situation, il s’agit d’outil plus cher à l’achat et d’entretien (il est recommandé d’acheter 2 batteries) que la simple perceuse à fil.

La scie sauteuse
Elle est employée pour des découpes en courbe sur un panneau (couper du parquet…), des plaques de plâtres…
Selon le matériau à découper il faut choisir parmi différents types de lame.

La scie circulaire
Pour toutes les coupes rectilignes de bois sous toutes ses formes.

La meuleuse
Idéal pour la découpe des ferrailles et matériaux (parpaings, pavés auto bloquants).

La ponceuse électrique
Selon l’embout et le grain du papier vous pourrez poncer de grandes surfaces ou des objets à recoins.

Les outils à main

Parmi eux, on retrouve bien sûr le mètre ruban, le niveau à bulle, le traceur à cordeau…mais aussi:

Le tournevis
Il s’agit aujourd’hui de manches à main auxquels on adapte différents embouts de vissage.

La pince
Il existe une multitude de types de pinces, selon que l’on souhaite serrer (clés à molette, pince étau, pince multiprises…) ou couper (différents modèles de pinces coupantes selon le matériau à couper).

La scie
Selon ce que l’on désire scier, il faut adapter son matériel. Au-delà des classiques égoïnes, il existe des scies à métaux, des scies avec boites à onglet, des scies à placo.

Le marteau
Ils peuvent exister en bois ou en caoutchouc (maillet), à ne pas confondre avec les burins non pas employés à enfoncer mais plutôt à la destruction.

Outils du tapissier

Parmi les outils qu’il vous faudra pour tapisser une pièce, vous aurez besoin de 3 brosses différentes (la première rectangulaire à encoller, la deuxième à lessiver, la troisième à tapisser), d’une règle de colleur, d’un cutter métallique, d’une spatule à maroufler, de ciseaux de colleur, d’un sabre de colleur, d’une roulette de tapissier et d’un couteau à colle.

Outils du peintre

Évidemment quand on pense à la peinture, on pense aux pinceaux avant tout.

Les brosses (ou pinceaux)
Leur taille et leur forme varient en fonction de leur utilisation. On peut tout de même distinguer:
Les brosses plates ou « spalters » pour lisser et vernir.
Les brosses à badigeonner et enduire pour tous les travaux grossiers. Elles peuvent aussi servir par exemple aux badigeons de chaux.
Les brosses à rechampir pour peindre les angles, les fenêtres et les moulures.
Les brosses plates aussi appelées « queue-de-morue » pour vernir ou laquer les surfaces.
Les brosses plates à viroles coudées pour les coins difficilement accessibles ou derrière les radiateurs.
Les brosses rondes 1/4 de pouce pour les travaux qui ne demandent pas trop de précisions.

Un camion à pinceau
Il s’agit d’un récipient plat et peu profond dans lequel vous préparez la peinture à appliquer sans laisser le pot de peinture ouvert pendant une longue durée.

Une grille d’essorage
Est utile pour pouvoir imbiber de peinture votre rouleau sur toute sa surface sans qu’il ne goutte. Il faut tirer la peinture et ne pas croire qu’il faut beaucoup de peinture sur votre pinceau.

Outils du carreleur

Les outils de base du carreleur sont assez peu nombreux. Il s’agit avant tout d’un coupe carreau (utilisé pour couper les carreaux dans la longueur), d’une meuleuse quand il s’agit de faire des petites découpes précises (passage d’une arrivée d’eau…). Par ailleurs, il a besoin d’un peigne à colle et à plâtre, d’un maillet, d’une pince qui permettra de petites découpes (notamment pour la faïence). Par ailleurs, il aura besoin de colle et de croisillons (permettant de respecter une épaisseur de joint égale (ils existent dans des formats différents).