ouate de cellulose

Choisir un isolant : la ouate de cellulose

Lorsque l’on est amenés à choisir un isolant écologique, de nombreux choix s’ouvre à nous. L’un des meilleurs pour l’isolation des combles perdus est sans conteste la cellulose.
En effet, à l’inverse de la laine de verre, la ouate de cellulose est un excellent isolant contre la chaleur estivale et ce , grâce à sa densité élevée (40kg /m² en épandage manuel), il faudra une dizaine d’heures pour que la chaleur traverse 20 cm de ouate de cellulose. La ouate de cellulose vous protègera aussi très bien du froid grâce à son lambda très bas : 0.037 pour la marque Climacell

Fiche pratique pour vous aider à choisir le bon isolant

La cellulose : présentation

La cellulose est issue de journaux et papiers recyclés. Le papier est broyé avec du sel de bore, afin de rendre la cellulose ignifuge et insensible aux insectes , rongeurs et aux moisissures. On trouve dans le commerce de la cellulose sous forme de panneaux semi-rigides, ou de flocons (aussi appelés ouate de cellulose) pour une utilisation en vrac (par insufflation ou déversement)

On trouve aussi la cellulose sous forme de panneaux rigides mélangée à du gypse naturelle ce qui donne des plaques de parement Fermacell, mais aussi mélangée à du lin pour faire un panneau d’isolation acoustique Panterre.

Un excellent isolant

La ouate de cellulose est particulièrement utilisée pour les constructions dans le milieu de l’habitat écologique. En effet c’est un isolant qui présente des avantages importants. Le premier d’entre eux est sa conductivité thermique que l’on situe entre 0,037 et 0,04. Il ne fait aucun doute que cet isolant est un des plus efficaces sur le marché.

En dehors de cela, qu’est-ce qui distingue la cellulose de la laine de verre ? On a vu l’aspect écologique, mais c’est aussi et surtout le confort qui va être mis en avant. Notez bien que la laine de verre à un défaut et pas des moindres : en été, elle laisse passer la chaleur !

Les panneaux de cellulose, ou la ouate de cellulose, par contre, sauront restituer la fraicheur dont vous avez tant besoin en été. Tout est question de déphasage, ce qui signifie que l’isolant possède une certaine inertie qui lui permet de faire face aux variations de température. A contrario, avec la laine de verre, s’il faut chaud dehors, il va sans aucun doute faire chaud à l’intérieur de votre habitation. Par contre, la cellulose grâce à son déphasage optimum, va permettre de garder une température moyenne le plus longtemps possible. Un autre avantage de la cellulose est sa propension à réduire les bruits aériens (très bonne isolation acoustique, ou phonique) et ce particulièrement si vous utilisez des panneaux souple entre cloison..

Pose

En comble perdus, il suffit d’épandre la ouate de cellulose sur le sol des combles en prenant soin au préalable d’appliquer un frein vapeur. Ce déversement peut être réalisé à la main jusqu’à 100m² , au delà il faut prévoir la machine à insuffler. Dans un plancher intermédiaire l’épandage manuel ou machine permet une bonne isolation phonique pour les bruits aériens , mais aussi pour les bruits d’impact si on ajoute une fibre de bois dense du type Steicotherm . En insufflation dans des doublages et en toiture , pour cette techniques on utilisera une machine à insuffler et on injecte la ouate entre en pare vapeur et un pare pluie armé. La densité pour cette mise en œuvre est entre 50 et 60kg/m3 pour éviter le tassement dan le temps.

Prix

Devant le succès de cet isolant, les prix ont tendance à baisser, grâce à un effet d’économie d’échelle (plus un produit est fabriqué, moins sa fabrication coute cher), et on trouve actuellement des panneaux de cellulose à 8,7 € ttc/m² pour 4cm d’épaisseur, et de la ouate de cellulose à moins de 1,17 € ttc/kg, et même à 1,05 € ttc/kg à partir de 63 sacs de 15 kg !!! Ces prix se rapprochent fortement d’isolant classiques, mais avec une qualité et un confort incomparables !

Inconvénients

Nul isolant ne peut être parfait ! La ouate de cellulose, par exemple, nécessite un masque à la pose, du fait de sa nature parfois irritante pour les poumons. Dans tous les cas, une fois posée, plus de problème : vous ne serez pas en contact direct avec votre isolation !